REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

Edito

Donner à nos enfants le goût de la lecture
J’ai eu l’occasion d’observer le soutien scolaire sur d’autres territoires, assuré par des associations. Je me suis aperçu que celles-ci, sous la double pression des enfants... et des parents, s’engloutissaient souvent dans l'aide aux devoirs. Ce qui pouvait mener à la disparition de l’association. Par ailleurs, les enfants tirent-ils un véritable profit de cette aide ?

Lire la suite...

Disponibilité des assistantes maternelles

 CG60

ccac

Logo PNR

otc

Hôpital privé Chantilly Les Jockeys

logoAqualis

 

 

Passez au covoiturage

Trajets partagés...

Des économies pour chacun !
Plus d'informations sur:
www.covoiturage-oise.fr

EDITO

Donner à nos enfants le goût de la lecture
J’ai eu l’occasion d’observer le soutien scolaire sur d’autres territoires, assuré par des associations. Je me suis aperçu que celles-ci, sous la double pression des enfants... et des parents, s’engloutissaient souvent dans l'aide aux devoirs. Ce qui pouvait mener à la disparition de l’association. Par ailleurs, les enfants tirent-ils un véritable profit de cette aide ?

J’ai toujours eu par contre la conviction, comme bien d’autres autour de moi, que c’est la lecture qui doit être la priorité ; car elle est la condition sine qua non de l’acquisition des connaissances : quand vous savez lire, vous vous ouvrez naturellement et aisément au reste, non seulement aux autres techniques nécessaires dans la vie (écrire, compter), mais aussi à la connaissance des autres personnes et à celle du monde. Dès lors, pour une efficacité maximale de la démarche, il ne faut pas seulement apprendre à lire : besoin est de donner le goût de la lecture, à commencer aux plus jeunes d’entre nous.

Telle est la philosophie qui a jadis présidé à la création de Plaisir de Lire, objet du dossier de ce mois, et c’est ce qui motive son action. Etant donnée l’importance que j’accorde à ce sujet, j’ai souhaité que les bénévoles qui ont créé le groupe, et ceux qui aujourd’hui l'animent avec tant de générosité et d’efficacité, soient reconnus comme constituant un service municipal. Ils sont donc directement et symboliquement attachés au Centre Communal d’Action Sociale (CCAS), pour un service public par définition universel. Car il est bien connu que les mots disposent du pouvoir de soulager bien de nos maux, à condition de les maîtriser et de les exploiter à bon escient.

Patrice Marchand,
Maire de Gouvieux, 
Premier Vice-Président du Conseil Départemental de l’Oise,
Président du Parc naturel régional Oise - Pays de France.